Souriez! Vous êtes filmé.

Tout le monde a le droit de sourire. Même dans les moments graves, où les enjeux sont colossaux, on a le droit de sourire. Quand on veut convaincre, éveiller la curiosité ou démultiplier l'implication des siens, on peut le faire en souriant.

Le sourire c'est la bienveillance, pourvu qu'il ne soit ni niais, ni forcé, ni complaisant, ni carnassier. Il vous aidera toujours à gagner la confiance de l'autre, du public, du journaliste.

Ok, mais le sourire n'est pas le plus important ! Aucun charme ne vous sauvera si vous ne maitrisez pas ce que vous dites, si vous n'êtes pas en mesure de répondre aux objections, ou si vous n'êtes pas capable d'improviser sur votre thème.

Le fond se travaille, se prépare, s'organise.

C'est seulement après que vous vous attaquerez à la forme, le sourire en fait partie mais ce n'est qu'un élément. La forme c'est la voix posée, qui ondule au grés des idées. C'est le regard franc, qui ne fuit personne, c'est le souffle que l'on économise. C'est notre corps qui ne doit pas nous encombrer. Nos mains, nos bras, nos épaules, détendus. La forme c'est la réthorique qui nous donne de l'épaisseur.

Fond et forme, le média-training travaille tout ça avec vous!


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *